Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

CULTURE

Canal+ Burkina a procédé au lancement de la deuxième saison de la série à succès "La team des belles rebelles". C’était le 12 octobre à Ouagadougou. 

Cette nouvelle saison regroupe les acteurs qui ont fait le succès de la première, autour du duo Jamie-Bibi. Ces "belles rebelles" poursuivent leurs actions de justicières dans le quartier populaire au grand dam de la police qui désapprouve leurs méthodes souvent peu orthodoxes, épaulées par la vieille Yaaba avec ses conseils toujours aussi avisés. Vous retrouverez également le Chinois et Lili sa fiancé Chinoise ainsi qu’Ali Ponré1er, le sapeur charmeur-paralytique qui devra renoncer à son projet musical avec sa belle Rosy suite à une brouille sentimentale. Sans oublier Babaladji et ses deux épouses envahissantes avec une Sita qui a décidé de s’inscrire dans un club de karaté pour affronter la Chinoise. 

«La deuxième saison traite de tous les thèmes, notamment l’excision, le mariage forcé, le trafic des stupéfiants…Mais dans le traitement de ces thèmes-là, nous mettons de l’humour pour permettre aux gens de bien suivre et comprendre un peu le message qu’on donne à travers ce genre de sensibilisation.  C’est un mariage entre l’humour et des sujets très intéressants qui concernent le commun des mortels en Afrique», souffle Issa Ouédraogo, comédien et deuxième assistant réalisateur qui joue le rôle de Babaladji dans la série. 

La particularité de cette saison, ajoute-t-il, est qu’elle est plus murie. «La population sait qu’il y a des gens qui sont prêts à lui venir en aide. Dès qu’il y a un problème, on appelle les belles rebelles pour pouvoir aider. Même si la police est là, ces filles font aussi le travail», précise-t-il. 

Pour Issa Ouédraogo, si le résultat est à la hauteur des attentes, c’est grâce à l’ambiance qui régnait sur le plateau pendant le tournage. «La réalisation s’est très bien passée parce que c’est une équipe rodée, comédiens et techniciens. Cela nous a permis de rendre ce que le réalisateur voulait», conclut-il. 

La série est soutenue par Canal+ qui s’est fortement impliquée dans son accomplissement. «Le groupe Canal+ à travers sa chaine gratuite A+ tenait vivement à accompagner cette deuxième saison. C’est pour nous l’occasion de mettre en avant le Burkina Faso qui est le terroir du cinéma africain, de montrer les talents burkinabè qui existent. C’est une équipe plutôt panafricaine qui a eu à travailler sur le projet», explique Adjaratou Kobé, responsable réabonnement chez Canal+ Burkina, tout en soulignant que c’est une série entièrement tournée au Burkina. Elle a aussi précisé que La Team des belles rebelles «est une équipe jeune, dynamique. Ce sont des femmes. La série traite des sujets d’injustice qu’il y a dans la société. Elle dépeint de nombreux maux dans nos pays». 

A noter que la série de 52x26 minutes sera en diffusion en exclusivité sur la chaine A+ du lundi au vendredi à 15 H00 à partir du 11 octobre 2022.